Préparation au concours de psychomotricité Devenir psychomotricien

La psychomotricité est une discipline paramédicale dédiée à la prise en charge des difficultés psychologiques ayant des répercussions sur le développement moteur chez les enfants. Auprès des adultes, le psychomotricien intervient lorsque l’intégrité corporelle est perturbée par des troubles psychologiques.

Les études de psychomotricité

Pour devenir psychomotricien, il faut obtenir le Diplôme d’État de Psychomotricien qui se prépare pendant trois années en école publique ou privée de psychomotricité, après l’obtention du concours.

La formation comprend des enseignements théoriques (1392 heures), théorico-cliniques (100 heures) et pratiques (680 heures de stage).

Les études de psychomotricité sont très variées. Outre les cours théoriques concernant les pathologies et l’étude du corps humain, l’étudiant pratiquera plusieurs activités sportives encadrées par son centre d’enseignement permettant de mieux prendre conscience des possibilités du corps humain (escrime, natation, escalade, danse...) et suivra des enseignements tels que les méthodes de relaxation ou de conscience corporelle

Durée des études : 3 années d’études dans des écoles publiques ou agréées (privées)
Diplôme obtenu : Diplôme d’État de Psychomotricien

Nombre de centres de formation en France : 11

Témoignage

« Les concours d’entrée en Psychomot’ se composent de 2 épreuves. L’une de Français consiste en un résumé de texte dans un laps de temps limité, l’autre de Biologie peut avoir plusieurs aspects : épreuve rédactionnelle, souvent avec schéma, ou bien encore des QCM.

Chez Médisup, les concours blancs m’ont permis de m’imprégner de "l’ambiance concours" et de faire face à ces modalités inconnues. »

Théophile, étudiant en Psychomotricité à Paris.
Reçu à Paris, Paris ISRP, Les Mureaux, Rouen.

Les prérequis pour réussir son concours de psychomotricien

Le programme en Biologie en filière psychomotricité est de plus en plus élitiste, il contient même des notions non-traitées en Terminale S.
C’est pourquoi il est souhaitable, mais non indispensable, d’être titulaire du bac S dans la mesure où un travail soutenu peut permettre à un étudiant issu d’une autre filière de rattraper ses lacunes en biologie.

Écoles Candidats Numerus
Clausus
Alençon 800 40
Hyères 500 40
Les Mureaux 800 20
Lille 1 300 70
Lyon 1 900 60
Marseille ISRP (privé) 1 200 100
Paris ISRP (privé) 1 800 225
Paris Pitié-Salpêtrière 1 800 145
Rouen 1 000 20
Strasbourg 1 200 20
Toulouse 1 300 50
France 2 800 745
Réussite Médisup 2018: 64%
Réussite Médisup 2017: 64%